L'Union Paysanne 22 décembre 2017 à 08h00 | Par Aude LETERRIER

Optimiser la finition et la qualité des carcasse

Une dizaine d’éleveurs corréziens s’est déplacée à l’abattoir Charal d’Egletons le jeudi 7 décembre dernier pour appréhender le classement des animaux de boucherie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En salle, l’interprofession a expliqué les critères de sélection des carcasses.
En salle, l’interprofession a expliqué les critères de sélection des carcasses. - © @DR

C’est l’abattoir Charal

d’Egletons, dirigé par Eric Martineau, qui a accueilli une dizaine d’éleveurs du département pour une formation sur le classement en vif et en carcasse des bovins. Cette journée, organisée par la FDSEA 19, avec la participation d’Interbev Nouvelle-Aquitaine et Normabev mixe à la fois la pratique et la théorie.

Après la présentation de l’entreprise par Eric Martineau, de sa création à nos jours, Xavier Nicolle délégué régional d’Interbev Nouvelle Aquitaine a présenté l’organisation et le fonctionnement de l’interprofession.

La visite de la chaîne d’abattage commentée par François Chevrier, responsable de production à Charal a permis d’expliquer chaque poste de la tuerie au classement de la carcasse, de mettre en évidence tous les points à respecter en matière de bien-être animal et de réglementation sanitaire. Les « stagiaires » ont découvert le fonctionnement de la machine à classer et sa réglementation. Spécificité des abattoirs Charal, la douche présente en fin de chaîne, permettant de nettoyer les carcasses avec une eau à plus de 80 degrés, a pu être présentée.

De retour en salle en fin de matinée, une présentation théorique et réglementaire du classement des carcasses a pu être effectuée par les techniciens de Normabev, Mickaël Laigre et Nathalie Paziot. Parmi les sujets évoqués, les points de contrôle obligatoires sur une carcasse (queue, hampe, émoussage de la carcasse, etc.) ainsi que les critères de sélection permettant d’évaluer la qualité et l’état d’engraissement des carcasses (arrondi de culotte, épaisseur du dos, avants, etc.).

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'édition du 22 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,