L'Union Paysanne 11 mars 2011 à 09h40 | Par P. Dumont

Paiement des aides - Les agriculteurs victimes de la «double peine»

Fin janvier, la FRSEA Limousin interpellait la DRAAF sur les retards observés dans le paiement des aides. Lundi 1er mars, c’est à la porte du directeur général délégué de l’ASP que frappaient les responsables syndicaux pour obtenir des réponses.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Edward Jossa, président-directeur général de l’ASP et ses collaborateurs ont reçu la délégation le 
1er mars.
Edward Jossa, président-directeur général de l’ASP et ses collaborateurs ont reçu la délégation le 1er mars. - © DR

«Intolérable», «inacceptable», «incompréhensible», des adjectifs forts pour qualifier la situation dans laquelle se trouvent les agriculteurs limousins en attente du versement des aides qui leur sont dues. Le 1er mars, la FRSEA Limousin, JA Limousin et les FDSEA de Creuse, Corrèze et Haute-Vienne sont venus chercher des réponses à l’Agence de services et de paiement avec, en main, nombre d’exemples d’agriculteurs «baladés» de service en service sans obtenir de réponse. La délégation a été reçue par M. Jossa, président directeur général, M. Bezeaud, directeur général délégué de l’ASP, M. Bidalet, délégué régional Limousin, accompagnés de responsables techniques. Les responsables syndicaux leur ont rappelé la situation financière très délicate dans laquelle se trouvent l’agriculture limousine, chiffres à l’appui. Dominique Decay, vice-présidente de la FDSEA de Corrèze a ainsi évoqué un nombre d’exploitations en grande difficulté multiplié par deux en l’espace d’un an. Dans l’attente du versement des aides, beaucoup d’exploitants ont sollicité des prêts supplémentaires. Le paiement n’arrivant pas, ils se retrouvent acculés. Avec des exploitations dans le rouge, un marché atone et des prix peu rémunérateurs, c’est à une véritable «double peine» que semblent condamnés les agriculteurs, comme l’a signalé la FDSEA de la Haute-Vienne. «Nous ne pouvons accepter que des soucis techniques ou informatiques occasionnent des problèmes financiers à des exploitations déjà fragiles. Nous vous demandons un tableau de bord précis du versement des aides dues», a insisté Jean-Philippe Viollet, président de la FRSEA Limousin. Même si les aides attendues ne relèveront pas les exploitations, ce serait «une bouffée d’air pour beaucoup d’agriculteurs» comme l’a souligné Philippe Pommier, président de JA Limousin.

Face à cette situation, l’ASP a assuré prendre très au sérieux la détresse des agriculteurs et a indiqué que l’ensemble de son personnel est mobilisé. Concernant les problèmes techniques, les responsables ont signalé que l’année 2010 a été très chargée du point de vue réglementaire. Dix nouvelles aides ont du être intégrées dans le système, entraînant de nombreux recalculs des dossiers. Cependant, l’organisme payeur a tenu à souligner que les paiements aux éleveurs ont été globalement améliorés cette année. Les versements ont été faits dans de meilleurs délais et pour des montants plus importants. Avec une année 2011 moins chargée en termes d’obligations réglementaires, les délais seront plus aisés à tenir. Dans le détail, l’ASP a apporté des précisions sur les versements des PHAE2, PMTVA et MAE. Pour la première, il semble que tout soit prêt et les versements sur le point d’être faits. Du côté de la PMTVA, le solde a été versé en février, plus tôt que par le passé. Pour la partie communautaire de cette même PMTVA, le versement est prévu pour le 25 mars. Plus de 4600 dossiers seront alors traités. L’ASP a indiqué à la délégation qu’il n’y avait pas de date de versement obligatoire des aides relevant du second pilier. C’est la raison pour laquelle les paiements des MAE sont plus tardifs. D’autre part, plusieurs financeurs étant impliqués, cela conduit à un traitement des dossiers au cas par cas, ce qui prend plus de temps. Enfin, l’organisme a précisé que les MAE devraient être intégrées cette année au dossier Telepac. Au terme de la rencontre, Jean-Philippe Viollet a demandé aux responsables de l’ASP de communiquer officiellement ces informations aux agriculteurs limousins.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui