L'Union Paysanne 11 janvier 2013 à 09h28 | Par UP 19

Parole - «La pertinence de faire liste commune ne fait aucun doute»

Gaël Gautier, secrétaire général de Jeunes agriculteurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer

«Les chambres d’agriculture, organismes consulaires de développement sont les premiers interlocuteurs des pouvoirs publics. Gagner les élections chambres, c’est avant tout gagner le droit de s’exprimer et conserver les moyens de le faire.

Aussi pour rester des acteurs incontournables du paysage syndical, et porter un projet intergénérationnel ambitieux, il faut unir nos forces et nos idées et construire une unité syndicale reconnue par les agriculteurs. Cette unité syndicale, elle se construit certes sur un fonctionnement historique, mais surtout sur une reconnaissance mutuelle et un projet commun.

La pertinence de faire liste commune aux élections chambres ne fait aucun doute, à condition que la complémentarité de nos structures ait été réfléchie à tous les échelons et puisse se traduire concrètement sur le terrain. Oui, nous avons une identité, un fonctionnement et des idées propres à chacune de nos structures et oui, nous avons des désaccords sur certains sujets. Pour mieux valoriser encore notre complémentarité, nous devons également reconnaître nos différences. Ces différences ne doivent pas nous éloigner mais plutôt nous aider à construire un projet intergénérationnel. C’est à nous d’en faire une force pour gagner ces élections chambres et continuer d’être des interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics et renforcer notre légitimité.

Aujourd’hui nous devons convaincre les électeurs de nous faire confiance pour promouvoir l’image de l’agriculture et les projets qui porteront l’avenir de notre secteur. Cela permettra aux jeunes de se projeter sereinement dans notre métier mais également de prendre leur place dans les projets départementaux. Cela passe par la mobilisation de l’ensemble de nos forces pour toucher le plus grand nombre de professionnels et mener une campagne de terrain efficace.

Aujourd’hui le seul syndicalisme de projets et de solutions est le syndicalisme FNSEA/JA. Je suis confiant sur la capacité de notre réseau à convaincre les électeurs que les actions passées et le projet intergénérationnel que nous portons répondent au mieux à la nécessité de construire une agriculture forte et d’avenir !»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui