L'Union Paysanne 09 décembre 2020 a 11h00 | Par La rédaction

PLAN D’ATTRACTIVITÉ. Le Conseil départemental dévoile le troisième volet

Pour attirer de nouveaux habitants, le Conseil départemental va lancer une vaste campagne de communication et mettre en place un système d’accompagnement pour ceux qui souhaitent devenir corréziens.

Abonnez-vous Imprimer
- © DR

Depuis plusieurs années, le Conseil départemental travaille à renforcer l'attractivité de
la Corrèze. Après le déploiement du projet stratégique «ambition tourisme» et la mise en place du label «origine Corrèze», l’institution souhaite attirer de nouveaux habitants et de nouvelles compétences.

L’APPUI AU SECTEUR TOURISTIQUE
L’économie touristique en Corrèze pèse près de 200 M€ et 3000 emplois. Du moins en temps normal, car 2020 restera une année atypique avec une baisse d’activité globale de l’ordre de 20 %
liée au confinement printanier.

La haute saison estivale affiche toutefois de très bons résultats, légèrement supérieurs à la moyenne malgré la rareté des visiteurs étrangers. Le Conseil départemental avait alors mis en place un dispositif exceptionnel de 2000 bons d’achat de 100 €, tous écoulés, dans le cadre de l’opération "la cerise sur la Corrèze".

Les campagnes de communication menées sur les réseaux sociaux ont aussi porté leurs fruits et permis de booster les réservations. La fréquentation du site Tourisme Corrèze a augmenté de 25 % et la Corrèze a été classée 3 fois dans le top 10 des destinations préférées des français. Le Conseil départemental entend donc capitaliser sur ces résultats encourageants en développant les outils numériques et en encourageant l’investissement face à une offre vieillissante.

- © DR

ORIGINE CORREZE
Lancée il y a un an par le Conseil départemental, la marque «origine Corrèze» a pour objectif de
valoriser les entreprises et savoirs faire locaux. A sa première bougie, le dispositif revendique 128 entreprises et 500 produits, qui ont été ou qui seront mis en avant lors de grands évènements nationaux et internationaux (salon de l’agriculture, salon du Made In,France, marché de Noël de
Nuremberg…). Lancée fin octobre, la boutique en ligne propose déjà 160 références.

- © DR

UNE NOUVELLE BRIQUE AU DISPOSITIF
La crise sanitaire et les confinements associés ont déclenché chez les citadins une envie profonde
de changement de cadre de vie. Une tendance jugée durable par le Conseil départemental, qui pense que le territoire corrézien dispose d’une véritable carte à jouer. Une nouvelle étape est donc à aborder : attirer de nouveaux habitants et des compétences.

L’objectif est de mieux faire connaître le département auprès des habitants des grandes métropoles en recherche d'une mobilité professionnelle ou personnelle. «Il ne s’agit pas seulement d’un one shot qui consisterait en une simple campagne de communication.
Nous espérons développer un flux continu de nouveaux arrivants et leur proposer un accompagnement personnalisé à chaque étape de leur projet de vie en Corrèze » explique Pascal Coste.

Ainsi, après la phase de communication et de profilage des candidats, le Conseil départemental souhaite mettre en place une conciergerie ; sorte de plateforme où les candidats disposeront d’un interlocuteur principal, capable de les conseiller et de les
orienter vers les structures compétentes.Le projet fédère les principaux acteurs corréziens, les communautés de communes, en passant par les chambres consulaires ou les syndicats professionnels.

Au niveau agricole, conscients que les enjeux du renouvèlement des générations et le développement de l’emploi salarié nécessitent de faire appel à de nouvelles populations, la FDSEA et la Chambre d’agriculture appuient le dispositif.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,