L'Union Paysanne 01 mars 2013 à 09h24 | Par VS-FDSEA

Pôle d’excellence viande - SIA - Virée parisienne pour les apprentis bouchers

Grâce à l’action du Pôle d’excellence viande, les apprentis bouchers du CFA des Treize Vents vont découvrir le Salon de l’agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«Il est important que les apprentis appréhendent mieux la filière en rencontrant les professionnels qui les font vivre» F. Aubreton directeur du CFA «Les Treize Vents».
«Il est important que les apprentis appréhendent mieux la filière en rencontrant les professionnels qui les font vivre» F. Aubreton directeur du CFA «Les Treize Vents». - © VS-FDSEA

La semaine précédant le Salon de l’agriculture, les élus de la FDSEA ont remis aux apprentis bouchers du CFA «Les Treize Vents» des places pour leur permettre de découvrir l’ambiance du salon et la qualité des animaux exposés tout au long de la semaine dans la plus prestigieuse des vitrines de l’élevage français.

Le malheur des uns fait…

«Supprimer les intermédiaires qui n’apportent pas de plus-value à nos produits», tel était le leitmotiv du Pôle d’excellence viande lors de sa création il y a presque un an jour pour jour. Si cette réflexion était à l’époque d’ordre économique, aujourd’hui, elle est plus que jamais d’actualité avec l’affaire de la viande de cheval. «Moins il y a d’intermédiaires, plus facile est le contrôle de traçabilité. Dans nos boucheries nous sommes au contact des clients et nous pouvons les informer de la provenance de la viande», introduit Jean-Paul Serventie, président du groupement des bouchers de la Corrèze, partenaire du Pôle d’excellence viande. «De plus, ce contact permet aux bouchers de délivrer des conseils pour cuisiner les avants et valoriser l’ensemble de la bête», rétorque Michel Queil-le, secrétaire général de la FDSEA. Tous d’accord pour simplifier les schémas de commercialisation éleveurs-consommateurs, aucun des initiateurs du Pôle d’excellence viande ne se réjouit du «scandale du cheval». Toutefois la crise de confiance qu’elle entraine peut se transformer en opportunité pour les éleveurs. Le Pôle d’excellence viande compte bien mettre en place, dans ses multiples actions, de nouveaux outils de communication sur la qualité et surtout la traçabilité des produits, Tony Cornelissen déplorant que les efforts des éleveurs en termes de traçabilité ne soient pas poursuivis par les industriels.

Pénurie de candidats

Le jour du spécial Limousin, les apprentis bouchers en visite à Paris se rendront sur le stand de l’interprofession «La viande, des métiers, une passion» où ils seront accueillis par Christian Le Lann, président national des bouchers charcutiers traiteurs. Ce sera l’occasion d’appréhender le travail de communication de l’interprofession autour de l’ensemble des métiers de la viande, de la production à la commercialisation. Un travail nécessaire pour la sensibilisation des jeunes à rejoindre les métiers de la boucherie, ce que soutient Frédéric Aubreton, directeur du CFA «Les Treize Vents», d’autant plus que le CFA propose quatre-vingt places en contrat d’apprentissage dont une trentaine reste vacante du fait de la pénurie de candidats.

Il reste de nombreux axes d’améliorations pour valoriser les produits issus des exploitations corréziennes, les partenaires du Pôle d’excellence viande le savent. Ces derniers ouvriront la porte à de nouveaux partenaires, pour rapidement mettre en place des actions de promotion et de valorisation des produits corréziens. Les pistes internationales ne sont pas mises à l’écart.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui