L'Union Paysanne 02 décembre 2011 à 10h27 | Par P. Dumont

Porlim - Tenir bon malgré la crise

Dans un contexte économique toujours défavorable, Porlim poursuit ses actions pour la filière porc régionale. Un bilan des actions menées durant les deux dernières années a été dressé lors de l’assemblée générale du 22 novembre 2011.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Malgré un contexte économique difficile, Porlim ne ménage pas ses efforts pour la filière.
Malgré un contexte économique difficile, Porlim ne ménage pas ses efforts pour la filière. - © P. Dumont

Lors de la précédente assemblée générale de Porlim, mi 2009, la situation du porc limousin et français n’était guère au beau fixe. Prix des aliments en hausse, cours très bas, distributeurs qui rechignent à apposer l’étiquetage VPF, les participants à l’assemblée 2011 n’ont pu que constater que le marasme perdure. Même si un léger mieux s’est fait sentir cette année, le prix de vente moyen du kilo de porc reste largement en dessous du coût de revient. A ceci s’ajoutent des distorsions de concurrence aux niveaux environnemental et coûts de production, notamment avec l’Allemagne. Au niveau Limousin, les freins existent aussi, parmi lesquels un parc bâtiment vieillissant, une pression environnementale forte (surtout en Haute-Vienne), des installations et agrandissements difficiles, des trésoreries exsangues, etc. Pourtant, malgré ce contexte, des réussites sont à mettre au compte de Porlim. Ainsi la filière Porcs bio, initiée en 2009 est désormais lancée et active. La base de données BD Porcs est elle aussi quasiment en place. A l’issue de l’enregistrement des sites de production (environ 90 éleveurs n’ont pas encore répondu), BD Porcs sera la base de données de référence pour tous les acteurs de la filière. Elle permettra entre autres de suivre l’ensemble des abattages et les mouvements d’animaux en Limousin.

Pour les mois à venir, outre ces deux projets, Porlim poursuivra les projets et réflexions déjà engagés avec les collectivités et leurs partenaires : possibilité de création d’un organisme à vocation sanitaire, porc cul noir, programme limousin des acteurs de l’agriculture biologiques, contrat de progrès Porc,… En filigrane dans toutes ses actions, la volonté pour Porlim de moderniser les élevages porcins limousins, de faire croître la valeur ajoutée dans les exploitations et les entreprises agroalimentaires et le développement de la notoriété du porc limousin.

A signaler enfin pour les adhérents, une probable hausse des cotisations inchangées depuis plus de dix ans.

Le porc en Limousin

300 élevages

15 000 truies

100 000 porcs sous label

Limousin = 1 % de la production nationale (en 1900, 1ère région productrice)

11 arrêts d’élevage en 2010 et 2 agrandissements

1 porc sur 2 abattu hors Limousin

Des salaisonniers régionaux s’approvisionnant principalement hors Limousin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui