L'Union Paysanne 19 janvier 2011 à 09h37 | Par P. DUMONT

Rencontre - Le Préfet aux champs

Mardi 11 janvier, rendez-vous était donné au nouveau Préfet de région ainsi qu’aux parlementaires et élus limousins sur l’EARL Adam à Flavignac (87).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La presse régionale s’était déplacée en masse pour recueillir les propos du Préfet sur l’exploitation de Daniel Adam.
La presse régionale s’était déplacée en masse pour recueillir les propos du Préfet sur l’exploitation de Daniel Adam. - © DR

La FRSEA et JA Limousin, initiateurs de la journée souhaitaient attirer l’attention d’Yves Dassonville sur la situation de l’agriculture régionale. Compte-rendu de la rencontre du Préfet et de la profession agricole.

Les parlementaires et élus du Limousin retenus ailleurs, seuls le préfet de région et le directeur de la DRAAF ont répondu à l’invitation de la profession. Avant la visite de l’exploitation, ils ont pu débattre des actuels sujets de préoccupation des agriculteurs limousins lors d’un déjeuner. En introduction à ses propos, Yves Dassonville a rappelé à l’assistance ses précédents postes de Préfet du Jura et de Nouvelle-Calédonie, postes qui lui ont conféré une connaissance certaine de l’agriculture. A l’énoncé des difficultés de la profession et à une demande de plan d’urgence, le Préfet a rappelé que l’Etat était conscient de la situation et que des mesures avaient déjà été prises. D’ailleurs, le marché semble s’être déjà «redressé». Sur ce point, François Projetti, directeur de la DRAAF a ajouté que l’écart entre cotations et grilles opérateurs a tendance à se ré-duire mis à part pour les vaches. Il a également annoncé la mise en place de contrôles chez les opérateurs pour s’assurer de la transparence des cours relevés et a rappelé qu’un audit sur le fonctionnement des cotations est en cours. Pascal Lerousseau, responsable de la section bovine de la FRSEA, a signalé que les actions menées lors des commissions des cotations ont conduit à un «petit appel d’air» mais qu’il faut maintenant plus d’ouverture à l’export pour tirer les prix vers le haut. A l’indignation de la filière faisant suite aux conclusions du rapport de l’Observatoire des prix et des marges, le Préfet, se saisissant du dit rapport, fait lecture de la conclusion. Il indique qu’ «au sein de la filière, les éleveurs sont les seuls à ne pouvoir répercuter les hausses de charge». Le ministre a, de son côté, souligné le caractère «inacceptable de la situation». Bien maigre consolation pour les éleveurs qui ont déploré le fait que B. Le Maire semble découvrir aujourd’hui une situation sur laquelle la profession l’alerte depuis plusieurs années. Pointée du doigt également, la ma-ladresse du ministre annonçant une hausse de revenus de plus de 60 %. Les éleveurs présents contestent le revenu moyen de près de 15 000 euros par mois annoncé et qui serait plus proche des 10 000. J. Mousset, président de la FDSEA Haute-Vienne a de plus évoqué le manque d’explication sur les chiffres avancés. En effet, ils ne représentent pas le revenu de l’agriculteur mais celui d’une exploitation. Ils comprennent donc la rémunération et la capacité d’investissement. Comment investir avec de telles sommes ?

Sur la question du foncier, les craintes des agriculteurs semblent partagées par le Préfet. Ce dernier estime qu’il faut un effort d’information et de communication en la matière. Une commission présidée par le Préfet devrait être prochainement mise en place pour tenter de limiter la consommation des terres agricoles. Pour autant, les ventes à des fins non agricoles ne peuvent être interdites. Enfin, Yves Dassonville a évoqué la question du photovoltaïque, se déclarant très réservé quant à l’installation de fermes photovoltaïques et soutenant les projets d’installation sur les toits en veillant à ce que les investissements restent supportables pour les agriculteurs.

La visite de l’exploitation de Daniel Adam a été l’occasion pour le Préfet de rentrer véritablement dans le vif du sujet. Manque de paille dont les prix ne cessent de grimper (59 €/t en 2009, près de deux fois plus aujourd’hui), augmentation prévue des coûts de l’alimentation, la démonstration des difficultés éprouvées est évidente. Et pourtant, l’exploitation est exemplaire. Les bons résultats techniques de l’éleveur ont d’ailleurs été soulignés par Alain Passerieux du groupement de producteurs GLBV. Ce dernier a par ailleurs démontré, calculs à l’appui, l’incidence de l’évolution des coûts de production alimentaires sur les marges à l’engraissement. Ainsi, entre 2009/2010 et 2010/ 2011, on peut estimer à 21 centimes d’euros sur le kilo de carcasse, la chute de marge directement imputable aux variations de coûts de l’alimentation.

La journée a permis également de rappeler que la profession agricole est aussi force de proposition. Ainsi, Jean-Philippe Viollet a rappelé la participation de la FRSEA au projet de schéma régional de développement économique. Les opérateurs n’ont pas été en reste. Alain Passerieux a notamment suggéré d’engager une réflexion sur le dévertébrage des bovins, mesure prise lors de la crise de l’ESB et toujours en vigueur aujourd’hui. Sa mise en œuvre, les tests et taxes qui s’y rattachent auraient en effet une incidence d’environ 30 centimes sur le kilo de carcasse. Pour le responsable du GLBV «les coûts de fonctionnement de la filière ne doivent pas grever le coût de production». A l’issue de la journée, le Préfet de région a tenu à saluer l’organisation de la journée qui avait été préparée «dans un souci de clarté et de pédagogie.»

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui