L'Union Paysanne 13 août 2020 à 10h00 | Par Préfecture de la Corrèze

Ressource en eau : situation au 11 août 2020

La généralisation de la sécheresse nécessite de nouvelles mesures de limitation des usages de l’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Préfecture de la Corrèze

Après un mois de juillet, exceptionnellement sec, ce début du mois d’août n’a bénéficié de quasiment aucune pluie. Les cours d’eau voient leur débit continuer de baisser et atteindre des niveaux critiques notamment sur les têtes de bassin. Le niveau des eaux souterraines continue de se dégrader, et les sols sont à des niveaux historiquement secs. Les tensions sur l’alimentation en eau potable des populations et l’état du milieu aquatique nécessitent d’ajuster les mesures de limitations des usages de l’eau.
En conséquence, un renforcement des mesures est mis en oeuvre avec l’activation :
- du plan d’alerte renforcée sur les territoires de l’Auvézère, la Corrèze amont, la Corrèze aval, la
Dordogne aval, la Vézère amont, la Vézère aval et la Vienne ;
- du plan de crise sur la Dordogne amont et la Xaintrie.
Les mesures de restrictions des usages de l’eau sont détaillées en annexe.
Il est demandé à chacun, sur tout le département, de limiter sa consommation d’eau quotidienne en évitant tout gaspillage qui pourrait être préjudiciable.
Les communes ont également la possibilité de prendre des arrêtés municipaux pour limiter localement les usages, notamment au regard de l’évolution de la situation en matière d’eau potable.
La situation de la ressource en eau fait l’objet d’un suivi attentif quotidien et d’un partage technique hebdomadaire. Le préfet réunira à nouveau le comité de suivi de la ressource en eau le 18 août.

Les restrictions en vigueur relatives aux usages de l’eau

Pour les bassins hydrographiques en alerte renforcée

l’arrosage des jardins potagers est interdit de 8 heures à 20 heures ;
• l’arrosage des terrains de sport, est interdit de 8 heures à 20 heures ;
• l’arrosage des pelouses, des espaces verts privés et publics, bandes fleuries, jardins d’agrément, balconnières, jardinières de fleurs est interdit ;
• le remplissage des piscines privées est interdit ;
• le remplissage des piscines publiques est interdit sauf renouvellement partiel pour impératif sanitaire et technique ;
• l’alimentation des fontaines et jets d’eau publiques est interdite ;
• le lavage des véhicules publics et privés est interdit à l’exception des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau ou de lavage haute pression et, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires) ou technique (bétonnière...) et pour les organismes liés à la sécurité publique (pompiers, police…) ;
• le lavage et nettoyage des façades, terrasses, surfaces imperméabilisées, murs, escaliers et toitures est interdit sauf situation d’urgence justifiée notamment par un souci de salubrité publique et pour raisons sanitaires ;
• le lavage et nettoyage des voiries est interdit sauf impératif sanitaire ;
• les manoeuvres de vannes des barrages, et le remplissage ou la vidange des plans d’eau sont interdits.
Cette interdiction ne s’applique pas aux retenues gérées par EDF et la SHEM ainsi que les centrales et micro-centrales hydroélectriques autorisées ou concédées ou disposant d’un droit « fondé en titre », implantées sur des cours d’eau non domaniaux qui peuvent continuer à fonctionner dans le cadre du strict respect de leur règlement d’eau ;
• l’arrosage des terrains de golf est interdit sauf arrosage des greens et départs autorisé de 20 h à 8h, de façon à diminuer la consommation d’eau sur le volume hebdomadaire de 60 % ;
• les randonnées pédestres aquatiques sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en première catégorie figurant dans les zones définies à l’annexe 2 ;
• les installations déclarées, enregistrées ou autorisées au titre des ICPE doivent limiter leur
consommation d’eau au strict nécessaire. Les ICPE ayant fait l’objet d’une prescription sécheresse dans leurs arrêtés doivent s’y conformer ;
• les prélèvements à usage d’irrigation agricole sont interdits 3,5 jours par semaine (du mardi 8h au jeudi 8h et du vendredi 8h au samedi 12h). Cette limitation peut aussi se faire sous la forme d’une réduction de 50 % des volumes prélevés sur demande préalable auprès de la DDT. Pour les structures collectives (ASA, ASL et réseaux communaux) disposant d’équipements à débit variable, désignées par une liste nominative transmise à la DDT par l’OUGC Dordogne, la restriction peut être mise en oeuvre par une baisse de 50 % du débit nominal de la pompe, avec transmission quotidienne du relevé de l’index du compteur à la DDT. Les manoeuvres d’ouvrages sont par ailleurs interdites.
Les mesures listées ci-dessus s’appliquent hormis pour les communes adhérentes au syndicat mixte Bellovic et celles alimentées par la communauté d’agglomération de Brive dès lors que l’eau provient du réseau public d’eau potable.
Dans la zone Dordogne aval, les mesures d’interdiction liées à l’irrigation agricole s’appliquent hormis quand le prélèvement s’effectue dans la rivière Dordogne.

Pour les bassins hydrographiques en crise

Les usages suivants restent soumis à certaines limitations :
• le remplissage des piscines publiques est interdit sauf renouvellement partiel pour impératif sanitaire et technique ;
• le lavage des véhicules publics et privés est interdit à l’exception des stations professionnelles équipées d’économiseurs d’eau ou de lavage haute pression et, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires) ou technique (bétonnière...) et pour les organismes liés à la sécurité publique (pompiers, police…) ;

• le lavage et nettoyage des façades, terrasses, surfaces imperméabilisées, murs, escaliers et toitures est interdit sauf situation d’urgence justifiée notamment par un souci de salubrité publique et pour raisons sanitaires ;
• le lavage et nettoyage des voiries est interdit sauf impératif sanitaire ;
• les manoeuvres de vannes des barrages, et le remplissage ou la vidange des plans d’eau sont interdits.
Cette interdiction ne s’applique pas aux retenues gérées par EDF et la SHEM ;
• la pêche est interdite sur l’ensemble des cours d’eau classés en 1ère catégorie figurant dans les zones définies à l’annexe 2 . Ne sont pas concernés par cette interdiction les plans d’eau du Lac du Deiro (commune d’Egletons), de Séchemailles (communes de Meymac et d’Ambrugeat), de Vieille Eglise (communes de Lapleau et Lamazière Basse) de l’Abeille (commune de Merlines) et de Vendahaut (commune de Lapleau) ainsi que les plans d’eau bénéficiant du statut de pisciculture de valorisation touristique ou fondé en titre (ou pisciculture avant 1829). Seule demeure autorisée la capture des écrevisses « américaines » au moyen de balances à écrevisses exclusivement depuis la berge ainsi que les pêches électriques ;
• les randonnées pédestres aquatiques sont interdites sur l’ensemble des cours d’eau classés en première catégorie figurant dans les zones définies à l’annexe 2 ;
• les installations déclarées, enregistrées ou autorisées au titre des ICPE doivent limiter leur
consommation d’eau au strict nécessaire. Les ICPE ayant fait l’objet d’une prescription sécheresse dans leurs arrêtés doivent s’y conformer ;
• les prélèvements à usage d'irrigation agricole sont interdits, sauf dérogation octroyée pour les cultures légumières ou florales, les petits fruits, les cultures porte-graine, les pépinières et les jeunes plantations arboricoles de moins de 3 ans.
Les mesures listées ci-dessus s’appliquent hormis pour les communes adhérentes au syndicat mixte Bellovic dès lors que l’eau provient du réseau public d’eau potable : Altillac et Bassignac le Bas.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui