L'Union Paysanne 25 décembre 2015 à 08h00 | Par UP 19

Retour sur une année difficile (deuxième partie)

L'assemblée générale s'est tenue le 11 décembre dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Jacques Leymat, président Comité Noyer et Châtaignier

Jacques Leymat a tenu à remercier la CGA pour l’avance de trésorerie qui a permis de mettre en place la lutte contre les ravages provoqués par le cynips sur les productions de châtaignes et pouvoir ainsi traiter les vergers corréziens dès cet hiver. Seule une lutte biologique est possible pour faire face à ce fléau avec l’introduction dans les vergers infestés d’un prédateur, le torymus, qui pour être efficace doit être lâché dès l’apparition des premiers cynips. Actuellement tout le territoire est contaminé et la Haute-Vienne commence à voir les premiers vergers touchés.L’opération du printemps 2015 a été pleinement réussie grâce à l’effort de tous. Le Comité d’Etudes Interprofessionnel du Noyer et du Châtaignier a été leadeur dans cette opération avec la Chambre d’agriculture et la Fredon, 300 lâchers ont été faits sur toutes les zones contaminées, 213 chez les producteurs et 115 lâchers sur des sites réservoirs ou l’on pourra faire d’ici deux ans des prélèvements pour être autonomes et éviter d’aller acheter des torymus en Italie avec le risque de transfert de maladie.Outre l’avance de trésorerie de 10 000 €  de la CGA pour financer cette campagne, la fondation EDF vallée de la Dordogne nous a accordé une aide de 12 000 € pour 2015, nous avons aussi pu bénéficier du Conseil général de 15 100 € aide qui va être reconduite pour l’année 2016.Pour être complètement efficace dans cette opération, nous devons recommencer cette opération au printemps 2016 pour achever de mailler tout le territoire. Nous avons besoin pour reconduire l’opération en 2016 de 15 à 20 000 € qu’il nous faut trouver.Nous avons lancé un appel aux collectivités territoriales et aux communautés de communes par un courrier adressé aux présidents pour nous apporter une aide en fonction de leur possibilité. Un appel est lancé auprès de tous les membres influents pour faire écho à notre appel et nous permettre de collecter les fonds nécessaires à notre opération.Nous espérons d’ici quatre à cinq ans avoir retrouvé un équilibre dans nos vergers et nos forêts en ayant éradiqué ce fléau.Remerciement à la chambre d’agriculture qui nous soutient avec l’aide apportée par l’animatrice de l’union interprofessionnelle de la châtaigne du sud-ouest de son concours précieux dans la mise en œuvre et l’animation de notre comité.En ce concerne la production de noix, les prix cette année ont baissés de 20 à 25 %. Un tonnage important de noix californiennes, qui habituellement partaient sur l’Asie est revenu sur le marché européen ce qui peut expliquer cette baisse des prix. La filière a besoin de se réorganiser et de relancer l’interprofession pour retrouver une dynamique et faire de la communication sur cette production.


Retrouver l'ensemble des interventions dans l'édition du 25 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui