L'Union Paysanne 24 novembre 2010 à 11h47 | Par P. DUMONT

Santé animale - Des solutions pour améliorer la résistance du veau

Spécialisé en nutraceutique, contraction de «nutriment» et «pharmaceutique», le laboratoire Vetalis Technologies proposait le 18 novembre une rencontre sur les pathologies néonatales du veau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
110 à 115 vêlages ont lieu chaque année au Gaec de Lachaud.
110 à 115 vêlages ont lieu chaque année au Gaec de Lachaud. - © DR

Philippe Bidon et Serge Vincent, associés du Gaec de Lachaud en Creuse, ont accueilli les participants sur leur exploitation, apportant leur témoignage d'utilisateurs.
Pathologies fréquentes chez le veau, problèmes respiratoires et diarrhées néonatales peuvent être prévenus. L'apport de vitamines et d'oligo-éléments ont largement prouvé leur efficacité en ce domaine. Parce qu'il n'est pas de meilleure démonstration d'efficacité que le témoignage d'utilisateurs satisfaits, Vetalis Technologies a choisi le Gaec de Lachaud à La Chapelle Saint Martial (23) pour une rencontre centrée sur le veau.
En 1990, Serge Vincent et Philippe Bidon s'associaient pour créer le Gaec de Lachaud. Vingt années après, ils sont à la tête d'un cheptel inscrit au Herd Book Limousin sur 150 hectares. Philippe Bidon se charge des vaches et des génisses et Serge Vincent d'un atelier d'engraissement de 45 places. Depuis près de quinze ans, ils décalent le vêlage en automne. La première raison est économique : un vêlage avancé dans le temps permet une vente plus précoce des broutards à une période où l'offre est moindre. La seconde raison est quant à elle sanitaire. Les vêlages d'automne sont en effet moins exposés aux risques de diarrhée, comme le confirme le Dr Klinck, vétérinaire du Gaec.

 

 

Serge Vincent et Philippe Bidon du Gaec de Lachaud entourant leur vétérinaire, le Dr Klinck.
Serge Vincent et Philippe Bidon du Gaec de Lachaud entourant leur vétérinaire, le Dr Klinck. - © DR

Une région carencée en oligo-éléments

Si les pathologies du veau nouveau-né sont multifactorielles (niveau de production, alimentation,...), un facteur semble cependant déterminant. Les carences en oligo-éléments et vitamines sont clairement impliquées dans de nombreuses ma-ladies (diarrhée, maladie du muscle blanc, ...). «Notre région est très carencée en sélénium, calcium, magnésium... explique le Dr Klimt. Beaucoup d'éleveurs donnent des seaux d'aliments mais cela n'est pas efficace car la concentration en vitamines et oligo-éléments est trop faible. Dès lors, deux possibilités s'offrent à l'éleveur. Aider le veau directement via un colostro-supplément, ou intervenir en amont auprès de sa mère, les oligo-éléments franchissant la barrière placentaire. Depuis les années 90, Vétalis Technologies développe des bolus électrolytiques rassemblant vitamines, minéraux et oligo-éléments essentiels au bétail. Ils se présentent sous la forme de gros comprimés à administrer en une seule prise et dont les principes actifs se libèrent progressivement entre six et huit mois sous l'action de la rumination et de l'hydrolyse. «Il y a une dizaine d'années, on ne trouvait que des formes injectables, précise le vétérinaire. On s'est aperçu depuis que la voie orale permet une meilleure assimilation.» Après avoir longtemps injecté du sélénium et de la vitamine E à ses veaux, cela fait maintenant quatre ans que le Gaec de Lachaud administre des bolus en juillet lors du sevrage, pour les vaches déjà mères et en août pour les génisses. «Certes, c'est un peu long car il faut rentrer les animaux, mais cela permet de vérifier tout le troupeau (boucles perdues, parasitisme,...)», souligne Philippe Bidon. Les associés du Gaec se félicitent de cette nouvelle méthode. «Nous n'avons pas de chiffre précis, explique Serge Vincent, mais nous avons remarqué que le poil des bêtes avait un meilleur aspect. Les nouveaux-nés sont vifs, la délivrance se fait rapidement et nous n'avons pas eu de cas de retournement de matrice.» L'effet bénéfique du traitement semble donc bien réel.

 

 

Rôle des oligo-éléments et minéraux

Cuivre : formation des os, nerfs. Système immunitaire, reproducteur et digestif. Carences : défaut d'immunité, anémie.
Iode : hormones thyroïdiennes. Thermo-régulation, capacité respiratoire du nouveau-né. Carences : défaut d'immunité, faiblesse, rétention placentaire.
Manganèse / calcium : formation des os et cartilages. Carence : boiterie, défaut d'aplomb (Mg).
Sélénium : anti-oxydant. Carences : dégénérescences musculaires, rétention placentaire.
Zinc : hormones stéroïdiennes, vision. Carences : problèmes d'articulations.

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui