L'Union Paysanne 01 juillet 2011 à 11h08 | Par VM - FDSEA 19

Sécheresse - L’opération solidarité paille se met en place

Un comité sécheresse élevage et le conseil d’administration de la FDSEA se sont tenus le 23 juin dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Conseil d'administration de la FDSEA et comité sécheresse ont fusionné pour consolider les échanges du terrain.
Conseil d'administration de la FDSEA et comité sécheresse ont fusionné pour consolider les échanges du terrain. - © DR

Ce comité a débuté par une discutions avec les coopératives et marchands d’aliments sur la mise en place d’un aliment sécheresse. Dans un premier temps, il s’agit de voir pour compléter la paille avec de la mélasse ; les marchands et coopératives répondent que, concernant la mélasse, il n’y pas de problème de disponibilités. Pour les cultures dérobées, il y a encore du stock de semences. Dans un second temps il faudra envisager une action sur l’ensilage de maïs voire les céréales brutes et enfin mettre en place un aliment sécheresse.

Attention : ne pas donner que de la paille aux vaches, car il y a risque d’éclatement de la caillette, d’où la nécessité d’ajouter un aliment liquide, par exemple la mélasse.

En ce qui concerne le dossier calamité, une enquête a été menée mi-juin sur le département dans le cadre de laquelle quatre missions ont été réalisées sur 28 exploitations de la Corrèze. Le territoire est homogène. Il a été retenu un taux de perte unique de 33 % ; le résultat si le dossier est accepté sera connu le 12 juillet. Si l’avis est favorable, les exploitants devront déposer leur dossier courant août pour avoir un paiement théoriquement pour septembre. La perte d’herbe est estimée à 33 % et 13 % pour la perte de produit brute. Le problème des personnes diversifiées a été soulevé.

Par contre le niveau d’indemnisation des dossiers calamité va sûrement baisser par rapport aux années précédentes (2003 et 2005).

La FDSEA se félicite de l’avancement du paiement des aides. La question des minimis a été soulevée (rappel : une exploitation qui a touché plus de 7500€ d’aides sur trois ans ne peut plus en recevoir), sachant que les Dacs Agri ne sont pas pris en compte. Seule une dizaine d’exploitations sur le département serait dans ce cas.

 

"La disponibilité en paille dépend de votre mobilisation: une certaine mise à l'épreuve" Tony Cornelissen.
"La disponibilité en paille dépend de votre mobilisation: une certaine mise à l'épreuve" Tony Cornelissen. - © DR

Concernant l’opération paille

Le fait que les gares d’arrivées ne soient pas connues et que cette opération ne soit pas réservée aux adhérents a déçu certains d’entre eux.

L’Essonne fournira 8000 tonnes de paille et peut aller jusqu’à 10000 tonnes ; or il y a plus de 17 000 tonnes commandées en Corrèze (ce chiffre est monté à 20 000 tonnes au 27 juin).

Nous attendons toujours la réponse de la SNCF sur le prix et les gares d’arrivées en Corrèze. La FDSEA demande un prix du transport à 150 000 € (voir page 6) et une aide de l’armée pour le déchargement.

Le Crédit agricole fait un geste, en proposant des prêts de trésorerie à 2 % (1,5 % pour les JA) de six mois destinés à l’achat d’aliments pour le bétail. Ce prêt peut être débloqué sous 48 heures sur présentation d’une facture d’aliments (à hauteur de 250 €/UGB).

En aparté, la FDSEA a rappelé son soutien à la demande du Syndicat des forestiers privés du Limousin faite auprès des pouvoirs publics et concernant les dégâts des gibiers. Le Syndicat les a sollicités pour intervenir auprès de la Fédération des chasseurs afin de limiter la prolifération des cerfs.

La FDSEA est toujours à la recherche de bénévoles pour se rendre une semaine en Essonne réaliser les travaux de paillage. Les bénévoles sont nourris, logés et les frais de carburant sont remboursés (pour une mobilisation de huit jours, avec une voiture de quatre personnes minimum). Il y a des équipes de dix personnes par semaine, du dimanche au dimanche. N’hésitez pas à contacter la FDSEA si vous êtes intéressé.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui