L'Union Paysanne 31 janvier 2014 à 08h00 | Par P. Dumont

Territoire - La MSA part en campagne

Entre début février et début mars, les responsables de la MSA Limousin sillonneront le territoire à la rencontre de leurs élus et adhérents. Au centre des seize réunions programmées, une actualité riche et les prochaines échéances électorales à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Éric Dalle (à gauche) et Daniel Gaillat (à droite), directeur et président de la MSA du Limousin, sont à la recherche de volontés souhaitant s’investir dans les caisses locales.
Éric Dalle (à gauche) et Daniel Gaillat (à droite), directeur et président de la MSA du Limousin, sont à la recherche de volontés souhaitant s’investir dans les caisses locales. - © P. Dumont

Réforme du financement de la MSA, réorganisation des services, mise en place d’indemnités journalières pour les non salariés agricoles, élections 2015, le début d’année est chargé pour la MSA. Pour informer élus et adhérents sur toutes les nouveautés déjà en place et celles à venir, les responsables ont planifié seize réunions sur toute la région. «Ces réunions nous donneront l’occasion d’échanger sur les projets et les actions que nous menons sur le territoire, présente le président de la MSA Daniel Gaillat. Aussi, nous invitons les élus cantonaux à convier des adhérents mais aussi des maires, des responsables du monde associatif,…». Pour l’organisme, qui met en avant son ancrage fort sur le territoire grâce notamment à son réseau d’élus cantonaux, il est important de parler des actions concrètes qui y sont menées. Prévention santé, actions pour rompre l’isolement, contrats locaux de santé, ces projets sont souvent partenariaux. Exemple de la collaboration réussie entre élus MSA, partenaires et collectivités au bénéfice de la population, la future Marpa* d’Objat qui devrait voir le jour d’ici fin 2015. Des projets avec des réalisations concrètes et utiles à la population, de quoi susciter des volontés d’engagement pour les prochaines élections espère la MSA. «Les retours sur l’action des délégués cantonaux sont très positifs. La MSA est le seul régime à élire des délégués au niveau cantonal. Malgré tout, il est parfois difficile de trouver des personnes qui veulent s’investir, explique Daniel Gaillat. Celles qui sont en capacité de le faire sont très sollicitées. Ces réunions nous permettent de démontrer l’utilité de nos actions et de donner envie de s’engager». Le taux de participation est également en jeu. Pour mémoire, lors des élections de 2010, il avait été supérieur à la moyenne observée en France.

Des pôles spécialisés

D’autres questions d’actualité seront également abordées lors des réunions d’information prévues. Première d’entre elles, l’aboutissement de la réorganisation des services entamée en 2011. Lancée pour assurer le maintien du service aux adhérents dans un contexte de fléchissement de la population agricole et de restriction budgétaire, deux années auront été nécessaires à la MSA pour refondre l’organisation. C’est aujourd’hui chose faite. Les sites de Limoges, Tulle et Guéret ont chacun leur spécialité. Par exemple, les prestations santé sont gérées à Limoges alors que les prestations familiales relèvent de la compétence de la MSA de Tulle et les accidents du travail de Guéret. Nouveauté : la mise en place au 1er janvier d’une plateforme téléphonique. Basée à Guéret et constitué d’agents MSA spécialement formés, elle traite désormais tous les appels de la caisse pour le Limousin. «Cette réorganisation a pu se faire sans réaffectation géographique pour les agents mais avec des changements de fonction. Elle a nécessité la mobilisation de tout le personnel ce qui a pu entraîner certaines erreurs et des réclamations, confie Eric Dalle, directeur de la MSA Limousin. Nous nous donnons jusqu’à juin pour stabiliser cette nouvelle organisation». Lors des seize réunions programmées, les responsables MSA évoqueront également la réforme du financement du fonctionnement de la MSA. Le système financé principalement par des prélèvements sur les cotisations conduisait à de gros écarts de recettes entre les caisses. Le système s’alignera désormais sur les autres régimes. L’ensemble des ressources sera mis en commun au niveau national puis redistribué aux caisses régionales en fonction de leurs besoins. En contrepartie, celles-ci devront s’engager à gérer rigoureusement leur enveloppe. «C’est positif pour le Limousin, indique Eric Dalle. Les financements seront mieux répartis et cela va nous permettre de financer l’action sanitaire et sociale et de procéder aux rénovations des caisses de Limoges et Guéret et dans une moindre mesure, de Tulle.» Enfin, les réunions seront aussi l’occasion de parler de couverture santé. Depuis janvier, la MSA gère en effet l’Amexa et l’Atexa. Des indemnités journalières pour les non-salariés viennent également d’être mises en place. En échange d’une cotisation de 200 €/an, les exploitants agricoles pourront bénéficier d’indemnités journalières en cas de maladie ou d’accident non liés à son activité professionnelle (avec un délai de carence). «Nous avons reçu des critiques disant que c’était insuffisant mais quoi que l’on puisse en dire, c’est un progrès, commente Eric Dalle. On s’achemine vers une couverture complète». Pour en savoir plus, vous trouverez ci-dessous les dates et lieux des réunions programmées en Corrèze, Creuse et Haute-Vienne.

 

*Maison d’Accueil Rurale pour Personnes Agées.

 

Calendrier des réunions

 

3 février à Villefavard, 18 h 30 salle Yves Dutheil (à côté mairie)

4 février à Vicq-sur-Breuilh, 18 h 30 salle des fêtes

5 février à La Souterraine, 10 h 00 salle n°2, ancienne mairie

5 février à Chénérailles, 18 h 30 Maison de la Culture

6 février à Beynat, 18 h 30 Foyer Culturel Pierre Demarty

10 février à Egletons, 18 h 30 salle du Château Robert

11 février à Linards, 18 h 30 salle des fêtes, 9 rue du Dr Touraille

12 février à Seilhac, 10 h 00 Maison des associations

12 février à Bourganeuf, 18 h 30 salle Maurice Cauvin, rue du Champ de Mars

17 février à Rilhac-Rancon, 18 h 30 salle Marie Laurencin, rue du Peurou

19 février à Objat, 18 h 30, salle des congrès

20 février à St Laurent-sur-Gorre, 18 h 30 salle des fêtes

3 mars à Aubusson, 18 h 30 Maison de l’emploi, esplanade Charles de Gaulle

4 mars à Bellac, 18 h 30 salle Jean Blanzat, rue des Rochettes

5 mars à Ussel, 10 h 00 salle de la Chambre d’Agriculture, Avenue de la Résistance

6 mars à Guéret, 18 h 30 MSA, avenue d’auvergne, salle 300

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui