L'Union Paysanne 06 juillet 2012 à 10h30 | Par FDSEA 19

TEST GNR - GNR et surconsommation : STOP à la controverse

Suite à l'observation faite par plusieurs agriculteurs sur une consommation supérieure des tracteurs en GNR, la FDSEA, en partenariat avec le lycée technique de Neuvic et les établissements Monedières, s'était proposée de réaliser un test, annoncé dans notre numéro du 27 avril dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Même si le prix du GNR est un problème majeur, la FDSEA se rassure de savoir qu’il n’entraine pas une surconsommation
Même si le prix du GNR est un problème majeur, la FDSEA se rassure de savoir qu’il n’entraine pas une surconsommation - © FDSEA 19

Il n’y a pas d’écart de consommation entre le GNR et le gasoil traditionnel.

La première partie de l'essai a eu lieu le 7 juin avec le GNR, la deuxième, le 21 juin avec le gasoil «traditionnel».

Le tracteur utilisé est un New Holland de 90 chevaux, modèle TS100 de 1997, 8900 h au compteur, tracteur a l'image de ceux le plus souvent utilisés dans nos fermes.

Lancé à régime élevé, au moins celui de la prise de force, le moteur est progressivement freiné par le banc qui mesure en instantané la consommation, la puissance et le couple développé à la prise de force, le test fait apparaitre une différence de consommation quasi nulle entre chacun des carburants. On peut simplement noter une légère baisse de régime avec le GNR à la mise en œuvre du frein, qui provient probablement du carburant mal adapté pour des moteurs anciens.

En ce qui concerne la consommation, elle est quasiment identique, on constate juste une progression en dents de scie, au fur et à mesure du déroulement.

«Ce tracé en dents de scie est probablement dû a une mauvaise alimentation de l'appareil mesurant la consommation, qui se trouve moins bien lubrifié par le GNR que par le fuel traditionnel, mais cependant la consommation est identique», nous explique M. Monglon, enseignant en génie mécanique, maintenance de matériel, au lycée Barbanceys.

«C'est une réponse satisfaisante, car nous avions des inquiétudes sur une surconsommation du nouveau carburant, commente le président Cornelissen. Néanmoins, le produit apparaît plus adapté aux nouveaux moteurs, sans pour autant dérégler les anciens. Le problème est que le parc agricole corrézien n'est pas récent et qu'il comporte en majorité des tracteurs anciens ou achetés d'occasion, qui n'avaient pas été conçus avec la problématique du GNR. D'où le questionnement des exploitants sur son utilisation».

Le lycée des métiers Marcel Barbanceys, de Neuvic, seul possesseur d'un banc d'essais apte à mesurer la consommation de carburant, a généreusement accepté de réaliser l’essai, en ses locaux.

M. Cassez, chef des travaux, responsable de la gestion des ateliers et M. Monglon, en ont fait la mise en œuvre.

Le tracteur servant à l’essai a tout aussi généreusement été prêté par les établissements Monédières.

Ces établissements, implantés à Neuvic depuis 90 ans, exercent dans le domaine du machinisme agricole, en Corrèze et une partie du Cantal. Dans les années 1950, la distribution des tracteurs Someca leurs a été confiée, devenant par la suite Fiatagri et enfin New Holland. Afin de mieux desservir la basse Corrèze, une antenne a été mise en place à Nonards.

La FDSEA remercie, ces partenaires pour leur dévouement.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui