L'Union Paysanne 04 septembre 2015 à 08h00 | Par Richard Zizert

Une première teintée de succès

Le Festival de l’élevage s’est prolongé le temps d’une matinée lundi dernier. En effet, une vente de veaux de lait sous la mère se tenait pour la première fois sur la Guierle.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Place de la Guierle lundi 31 août. Dans un premier temps, les veaux primés sont mis à part par les juges avant l'ouverture de la foire.
Place de la Guierle lundi 31 août. Dans un premier temps, les veaux primés sont mis à part par les juges avant l'ouverture de la foire. - © UP 19

Habituellement, la foire se tient au Teinchurier mais parfois il faut un peu bousculer les choses. Et la place de la Guierle en plein centre-ville a semble-t-il porter chance aux éleveurs.

En effet, après un été catastrophique plombé par la canicule et la crise, les cours sont repartis à la hausse.

Une moyenne de 6,10 € le kilo

Quatre-vingt veaux de lait ont été vendus hier sous la halle Brassens. Ils ont tous trouvé preneurs à des prix de 6,10 € le kilo en moyenne. Le premier prix de cette foire ayant été vendu à 9,86 € le kilo. Les veaux se sont vendus en moyenne entre sept cents et deux mille euros.

Les quelques curieux venus à la vente ont ainsi pu assister au fantastique manège d’une foire primée. Après que les juges aient isolé les vingt «meilleurs» veaux et qu’ils aient été classés, un simple coup de sifflet a suffi pour que les négociations commencent. Eleveurs et marchands, vêtus de leur blouse noire, ont ferraillé durant plusieurs minutes pour s’accorder sur un prix. Et comme toujours, à la fin, certains sont satisfaits et heureux et d’autres un peu moins par rapport au prix négocié.

Néanmoins, les ventes ont été positives et font repartir les cours dans le bon sens avec une hausse de 30 % par rapport aux dernières cotations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui