L'Union Paysanne 23 octobre 2015 à 08h00 | Par EM

Une vente réussie dans un contexte compliqué

La vente annuelle de reproductrices limousines s’est déroulée le 15 octobre dernier. Elle a cristallisé les inquiétudes - FCO, contexte économique - jusqu’aux résultats qui ont dévoilé «une grosse année en nombre d’enchères».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
1788 euros : c’est le prix moyen des ventes toutes catégories confondues.
1788 euros : c’est le prix moyen des ventes toutes catégories confondues. - © EM

Des acheteurs présents, un grand nombre d’enchères (six cent trois) et tous les animaux vendus ont fait dire aux responsables de la station et des groupements que «c’est une bonne vente». L’inquiétude était pourtant palpable lors de l’attente des résultats, ainsi que l’a bien résumé Jean-Pierre Soularue, président des Eleveurs du Pays Vert «Nos craintes aujourd’hui sont liées à la FCO, mais aussi au contexte économique fortement dégradé, et aux difficultés rencontrées par les éleveurs qui risquent d’impacter la vente».

Cette situation n’a cependant pas amoindri la participation des éleveurs, attirés par le large choix d’animaux, les qualités maternelles et de reproductrices et la docilité des génisses et vaches proposées à la vente ainsi que leur docilité.


Des prix globalement supérieurs à ceux de 2014


La présentation de descendances a commencé en milieu de matinée ; à 14 heures, la vente sous pli cacheté a été lancée pour se clôturer à 15 heures. Sur les cent soixante-treize femelles mises en vente, toutes ont trouvé preneur. Les prix moyens de vente s’établissent à 1228 euros pour les génisses de 10 à 12 mois, 1604 euros pour les génisses de 21 à 25 mois vides, 1808 euros pour les génisses de 21 à 25 mois gestantes, 1632 euros pour  les vaches de 32 à 35 mois non gestantes et à 2119 euros pour les vaches de 32 à 35 mois gestantes. Le prix moyen de la vente toutes catégories confondues s’élève à 1788 euros. La plus grosse enchère a été mise à 3002 euros par le Gaec de la Mijoie à Peyrelevade sur une vache de 32 à 35 mois gestante. Cette fille d’Edakkya, inséminée avec Damona, présente une très bonne mophologie. Côté acheteurs, on peut également noter l’acquisition par le Gaec du Galeix (Dordogne) de vingt-cinq animaux, et par Thierry Magnaudeix (Corrèze), de sept animaux de la catégorie des génisses de 10 à 12 mois.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui