L'Union Paysanne 26 octobre 2012 à 09h27 | Par Guillaume Demichel

Vendanges - Un millésime à consommer avec modération… sinon il n’y en aura plus

Les viticulteurs de Branceilles viennent d’achever les vendanges. La récolte 2012, bien que faible en quantité, s’annonce de qualité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les viticulteurs de Branceilles annoncent une baisse de vingt pour cent de rendements cette année mais des fruits de qualité.
Les viticulteurs de Branceilles annoncent une baisse de vingt pour cent de rendements cette année mais des fruits de qualité. - © Guillaume Demichel

Malgré la fraîcheur matinale et les prévisions de pluie, le ciel s’annonce clément pour commencer cette nouvelle journée de vendanges sur les coteaux de Branceilles. Une météo capricieuse qui a, cette année, joué un rôle prépondérant sur le bon déroulement de la culture viticole corrézienne. Pour la cave branceillaise et ses trente hectares de vignes, le gel du printemps, les réserves hydriques des mois de mai et juin, l’absence de pluie de l’été et la sécheresse de la fin du mois d’août ont conditionné une récolte 2012 qui s’annonce, une nouvelle fois, qualitative à défaut d’être quantitative. «Les conditions météo ont entrainé des problèmes de ralentissement de la maturité et du coup une baisse sur les rendements, de l’ordre de 20 % cette année», témoigne le président de la cave de Branceilles, Pierre Perrinet. Les huit viticulteurs branceillais vont donc une nouvelle fois se retrou-ver, cette année, dans une situation où leurs produits feront les frais d’une demande supérieure à l’offre. «Nous allons avoir un très bon millésime mais moins de bouteilles. Il faudra malgré tout faire en sorte de contenter tous nos clients».

Les premiers rosés à 15 degrés

Des vendanges tardives, démarrées vers le 25 septembre, qui ont d’abord enregistré une première vinification à fort degré alcoolique. «Les premiers rosés que nous avons sorti faisaient aux alentours de 15 degrés, ce qui était exceptionnel avant mais devient régulier depuis quatre ans». Mais si les faibles pluies de ce début d’automne ont gêné le bon développement des fruits, elles ont tout de même eu l’avantage d’offrir de bonnes conditions de travail aux viticulteurs de la coopérative. «Les fruits ont muri tardivement et la récolte actuelle va nous permettre de retrouver un degré de vinification plus conventionnel». C’est en tout cas avec une grande impatience que les fidèles amateurs de Mille et Une Pierres, mais aussi de vin paillé, attendent le nouveau millésime qui se déclinera, cette année encore, en vins conventionnels (vieillis en cuve ou en fût de chêne) et en vins issus de l’agriculture biologique.

Renseignements sur la gamme des vins de la cave viticole de Branceilles au 05.55.84.09.01 et sur le site Internet www.vindebranceilles.com.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui