L'Union Paysanne 14 septembre 2012 à 09h33 | Par Guillaume Demichel

Viande bovine - «Je n’ai jamais mangé une viande aussi bonne !»

Les participants de la randonnée en quad «La Quadrézienne» ont fait halte à deux reprises, près d’Altillac, pour déguster de la viande corrézienne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après l’effort le réconfort ; les participants de la randonnée en quad ont apprécié le veau de lait issu des fermes corréziennes environnantes.
Après l’effort le réconfort ; les participants de la randonnée en quad ont apprécié le veau de lait issu des fermes corréziennes environnantes. - © Guillaume Demichel

Sans flagornerie aucune, la réflexion mentionnée dans le titre écrit ci-dessus, a été entendue à de nombreuses reprises, ce week-end, à l’occasion des repas organisés dans le cadre de la 8e Quadrézienne. Cette randonnée en quad de 70 kilomètres est l’une des manifestations phare du Kenny Festival de Reygades, le plus grand rassemblement de moto-cross européen, qui s’est déroulé samedi et dimanche. Près de 800 quadistes ont ainsi sillonné la campagne corrézienne sur les terrains des agriculteurs locaux tout au long de ces deux jours.

De nombreuses heures de piste, la chaleur, l’épreuve physique et la poussière auront largement ouvert les appétits, d’ordinaire féroces, des concurrents venus de toute l’Europe. Pour combler leurs attentes, les Jeunes Agriculteurs du canton de Mercoeur, sous la houlette de Sébastien Soulié, ont proposé des repas animés dans une grange, non loin du château du Doux, près d’Altillac. Au menu, le samedi soir, foie gras, melon et jambon fumé, pièce de bœuf de Corrèze, truffade, tartelette maison et boissons servies dans la bonne humeur et la convivialité. Le dimanche midi, les bénévoles des Jeunes Agriculteurs remettaient le couvert avec du veau de lait issu des fermes corréziennes environnantes.

 

1.400 repas servis sur le week-end

«La viande et la truffade sont délicieuses, c’est un vrai bonheur après cette longue journée», confiait un participant encore couvert de poussière. «Je n’ai jamais mangé une viande aussi bonne !», lançait un autre, «D’où vient-elle ?». Pour répondre à cette question, la FDSEA de la Corrèze avait profité de l’occasion pour joindre l’utile à l’agréable en disposant, sur les tables, de petites pancartes informatives sur la provenance de la viande servie pour les deux repas. «Nous avons eu 800 repas le samedi soir et 600 le dimanche midi. Une manifestation de cette ampleur est l’occasion idéale de promouvoir la viande limousine et le veau de lait corréziens. C’est l’une des lignes de conduite fixées par le Pôle Excellence Viande et, compte tenu des retours et des compliments que nous avons eu sur la qualité de la viande, la mission est pleinement remplie», confie le secrétaire général de la FDSEA 19, Michel Queille.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui