L'Union Paysanne 04 mars 2011 à 09h45 | Par TA

Vie syndicale - Réforme de la Pac et contractualisation, les grands chantiers de la profession

La FDSEA de la Corrèze continue ses réunions cantonales : La semaine dernière ont eu lieu celles de Mercoeur, Brive-Malemort, Neuvic, Corrèze et Treignac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À Neuvic, comme ailleurs, ras-le-bol général et dégâts sur cultures étaient au centre des débats.
À Neuvic, comme ailleurs, ras-le-bol général et dégâts sur cultures étaient au centre des débats. - © DR

Renouvellement

En cette année élective, les réunions cantonales FDSEA revêtent une importance particulière. En effet, chaque canton renouvelle son délégué qui siégera par la suite au conseil d’administration de la FDSEA. Le délégué cantonal est un maillon essentiel du réseau syndical, notamment dans la transmission des dossiers locaux vers le niveau départemental ; il est également le relais entre la FDSEA et les syndicats locaux.

 

La Pac après 2013

La réforme prochaine de la Politique agricole commune est le sujet majeur de ces assemblées. Rappels historiques : d’abord une politique de régulation de marché, ces mécanismes se sont considérablement réduit à partir de 1992 (Réforme Mac Sharry) où les aides directes ont été mises en place. Depuis, les interventions sur le marché n’ont cessé de diminuer ; cette évolution, confortée en 2003, s’est accompagnée du découplage progressif de la plupart des aides et la mise en place des DPU.

Evolutions

Bien que de nombreuses incertitudes demeurent, les principes fondamentaux de la Pac ont été réaffirmés par la Commission européenne : sécurité alimentaire des citoyens européens, production durable d’une alimentation diversifiée et de qualité, dynamisme des zones rurales. Quel-ques tendances se dessinent : abandon de l’historique et des années de référence pour le calcul des DPU au profit d’un paiement de base à l’hectare, paiements pour contraintes naturelles et paiement des biens publics environnementaux produits pour l’agriculture : en effet, l’agriculture produit des biens non rémunérés par le marché (paysage, environnement…), des aides serait affectées pour rémunérer ces biens collectifs. Le président de la FDSEA a d’ailleurs déclaré qu’il y avait peu de chances de garder des soutiens couplés. «Le revenu des exploitations se fera de plus en plus par les résultats économiques».

 

Loi de modernisation de l’agriculture et contractualisation

La contractualisation, mise en place dans le cadre de la Loi de modernisation de l’agriculture, a pour but de renforcer le poids des agriculteurs dans leurs relations avec l’aval de la filière. Cette loi autorise les exploitants à se regrouper au sein d’organisations de producteurs afin de négocier des contrats avec l’aval de la filière. Les secteurs du lait et des fruits et légumes, qui ont bien avancé sur cette problématique, devraient être les premiers à entrer dans ce schéma. Pour Tony Cornelissen, président de la FDSEA, «la contractualisation ne doit pas également être présentée comme une solution miracle, car elle demande une discipline de la part des producteurs. En effet, la contractualisation, qui protège des baisses de prix, ne peux fonctionner qu’avec un apport total de la part des producteurs. C’est un changement d’habitude considérable pour les exploitants.»

 

Dégâts de gibier

Les réunions locales ont fait remonter le «ras-le-bol» général des exploitants. Dans un contexte économique particulièrement difficile pour l’élevage corrézien, avec l’envolée des prix des matières premières, les agriculteurs ne peuvent plus supporter la pression des dégâts de gibier, qui accroît de manière dramatique la pénurie de fourrage qui touche les exploitations. Le président de la FDSEA a donc envoyé un courrier au préfet afin de lui demander des mesures plus fermes dans le but de réguler les populations de gibiers. Une enquête est également en cours auprès des présidents de syndicats locaux.

Elections des délégués cantonaux sur les autres cantons

Neuvic : Sylvain Uyttewaal. Brive-Malemort : Jean-Claude Saule. Treignac : Maurice Demichel. Corrèze : Claude Dumont.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui