L'Union Paysanne 06 mai 2011 à 10h41 | Par P. Dumont

Vivea - Les risques en agriculture, un enjeu majeur pour Vivéa

Fin 2009, le comité Vivea Limousin initiait une réflexion sur les risques agricoles et réalisait une étude sur les compétences et formations nécessaires pour les prévenir et les gérer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Organisations professionnelles agricoles, organismes de formations, acteurs institutionnels ont répondu présent à la journée de réflexion sur les risques en agriculture organisée par le comité Vivéa Limousin.
Organisations professionnelles agricoles, organismes de formations, acteurs institutionnels ont répondu présent à la journée de réflexion sur les risques en agriculture organisée par le comité Vivéa Limousin. - © DR

Une deuxième phase du projet a été lancée le 21 avril dernier lors d’un atelier de travail sur l’adaptation aux risques.

Economiques, climatiques, sanitaires ou professionnels, les risques qui pèsent sur les exploitations agricoles sont multiples. Ils se sont accentués ces dernières années au gré de la fluctuation des marchés, des crises sanitaires ou encore de l’évolution des pratiques agricoles. Déclinant le plan stratégique national établi par Vivéa pour trois ans, le comité Limousin a choisi de placer les risques en agriculture parmi ses thématiques prioritaires. La présidente Brigitte Alanore souligne par ailleurs l’importance d’être pro-actif en matière de formation pour aider les agriculteurs à faire face aux enjeux actuels et à venir.

En 2010, une étude impliquant les différentes structures dispensant des formations aux agriculteurs (MSA, FNSEA, AREFA, JA, Chambres d’agriculture, cfppa…) était conduite. L’objectif était de déterminer les compétences nécessaires pour anticiper et gérer les risques dans le but de mettre en place des formations efficaces.

Cette première phase achevée, Vivéa Limousin approfondit sa réflexion en s’intéressant désormais aux stratégies d’adaptation aux risques. Le comité régional a organisé le 21 avril une journée de travail sur ce thème, journée qui a rassemblé plus de 70 participants (organismes de formation, organisations professionnelles,…). Premier à intervenir, Guillaume Mathieu de la chambre d’agriculture de Corrèze a présenté les résultats d’une étude de l’APCA sur la perception et la gestion des risques par les éleveurs limousins. Ce travail a mis en lumière la multiplicité des problématiques existantes. Bruno Bunisset, exploitant, a apporté son témoignage sur la gestion des risques au quotidien et les stratégies adoptées pour les limiter (diversification, commercialisation de produits de qualité, …). Les stratégies pour limiter l’occurrence des risques ont été plus largement abordées en seconde partie de matinée. Là encore, les experts intervenants (INRA, ORCA, DecidRisk, cabinet Autrement dit) ont retracé les résultats de plusieurs études menées sur la région. Les stratégies de flexibilité des systèmes de production bovin allaitant et les stratégies de durabilité mises en œuvre par des exploitations limousines ont été décrites. Au cœur d’entre elles, la notion de résilience, capacité à rebondir et à retrouver un équilibre après une épreuve. L’analyse de ces stratégies a en outre permis de dégager un noyau de compétences nécessaires, commun à toutes.

Sur cette base, les participants ont consacré l’après-midi à des ateliers de travail autour de la question, comment construire par la formation des stratégies d’adaptation et d’anticipation des risques ? Première étape vers la construction d’une offre de formation, cette journée organisée par le comité Vivéa Limousin était une des premières au niveau national.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui