L'Union Paysanne 20 janvier 2012 à 11h01 | Par Henri DEMONTJEAN

Voeux 2012 - Bonne et heureuse année 2012

Comme de coutume la cérémonie de vœux avait lieu dernièrement à la Chambre d’Agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Élus et services de la Chambre d'agriculture auprès des agriculteurs.
Élus et services de la Chambre d'agriculture auprès des agriculteurs. - © CA 19

En ces temps difficiles, la moindre lueur apparaît comme un événement dans la vie de tous les jours. C’est ce qui s’est passé vendredi 6 janvier dernier à la Chambre d’Agriculture, à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux.

Après un mot d’accueil du Président Pierre Chevalier, c’est André Alanore Directeur des Services qui dressait le bilan de l’année écoulée et traçait les lignes directrices pour 2012.

Tout d’abord il saluait le travail des élus et des agents, les distinctions et réussites en formation sans oublier les médaillés du travail.

Se voulant positif, André Alanore soulignait «l’embellie sur la production bovine, porcine, les veaux de lait, les ovins, les pommes, les noix, les framboises et les palmipèdes malheureusement contrariée par l’accroissement démesuré des charges d’exploitation».

Evoquant ensuite, la sécheresse et ses conséquences, le Directeur soulignait les «efforts d’imagination pour venir en aide aux éleveurs notamment le semis de 1200 ha de ray-grass par les agriculteurs landais. En effet, 7000 tonnes de fourrage ont permis de servir 200 éleveurs corréziens aidés en cela par le Conseil Régional. En complément nos services se sont mobilisés pour rechercher des aliments de substitution, aider au calcul des rations, communiquer par vois de presse ou SMS, etc…)».

 

Un moment de convivialité.
Un moment de convivialité. - © CA 19

Actions innovantes

- Appui rapproché aux agriculteurs en difficulté économique

- Améliorer la communication avec «Agriculture MAGAZINE», l’utilisation accrue de SMS et l’achat de 3 stations de visioconférence

- Engagement dans le processus de certification de nos services de conseil et de formation

- Appui, en partenariat avec la SAFER, aux élus du Pays de Brive pour l’élaboration du SCOT.

Parallèlement à ces actions innovantes, soulignons des actions nécessaires à l’adaptation des exploitations telles que des formations certiphyto, la restructuration de la filière palmipède, l’amplification de la mutualisation des actions au niveau régional, etc….

 

L'heure des récompenses.
L'heure des récompenses. - © CA 19

Feuille de route 2012

Le Directeur des Services évoquait ensuite en quelques points la feuille de route 2012, avec en particulier un suivi attentif de la réforme de la PAC, la nécessité d’obtenir une puissante organisation des marchés et une simplification des réglementations en tous genres sans oublier le renforcement des conseils aux agriculteurs.

Pour répondre à ces objectifs, le travail sera varié en particulier :

- la formation des agriculteurs sera privilégiée

- les programmes expérimentaux sur la framboise, les fraises et les truffes seront maintenus

- la formation des agents sera poursuivie.

Toujours dans l’optique de développer le chiffre d’affaire de la ferme Corrèze, André Alanore soulignait la nécessité «d’engager une croisade pour éviter la délocalisation de la production laitière, redoubler d’efforts pour faire remonter les effectifs de brebis et de veaux de lait, renforcer les actions pour structurer au mieux les circuits courts».

Au terme de son propos, André Alanore souhaitait à tous et à chacun une bonne et heureuse année 2012.

Pierre chevalier

 

Après avoir apporté son appui aux propos d’André Alanore, le président Pierre Chevalier présentait à son tour ses vœux à l’ensemble des présents. Puis il remerciait les agents pour leur action auprès des agriculteurs notamment au niveau de la sécheresse et de ses conséquences.

Puis il mettait l’accent sur la dérégulation des marchés mondiaux et ses conséquences.

Concernant les perspectives Françaises, Européennes et mondiales, deux préoccupations interrogent les décideurs : les demandes énergétiques croissantes et le développement des productions agricoles à des fins alimentaires. Puis Pierre Chevalier soulignait les tensions existantes sur les marchés mondiaux tant en productions animales que végétales, avant de préciser que de nouveaux débouchés pour la viande s’ouvraient sur la plupart des pays du pourtour méditerranéen.

En terminant, le Président et le Bureau se disaient plus que jamais aux côtés des agriculteurs corréziens mais aussi auprès de l’ensemble des équipes de la Chambre d’Agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui